Chat odasi sohbet cember makinesi cemberleme makinasi gumus bileklik otomatik cember makinesi plastik cember serit cember plastik cember makinasi ilac cesitleri oyun sitesi gumus bileklik gumus kolye restbet bonus bahis bonus betpas yeni adresi bahis bonusu betzeplin betpas mobil bahis oyna betboo restbet yorum poker bayileri canli casino en iyi bahis burolari kacak bahis sitesi restbet betpas epoksi zemin kaplama nice bariyer mantar bariyer istabul nice türkiye l koltuk takımı Bft türkiye nice servis milenyum park evleri nice servis nice motor evden eve nakliyat mum ağacı otomatik kepenk tamiri Dış cephe mantolama pergola pendik escort L’ÉTUDE SUR LES PROCESSUS D’ÉROSION CÔTIÈRE HOI AN ET LES MESURES | CARE RESCIF HCMUT

Le projet « L’étude sur le processus d’érosion côtière Hoi An et les mesures » a été financé par l’AFD française et le Comité populaire de la province de Quang Nam. Il a été mis en place à partir du juillet 2016 sous la direction du professeur Nguyen Kim Dan (Université Paris-est, France) – qui a 35 ans d’expériences dans le développement de 2D-3D hydrodynamique et transport sédimentaire modèles numériques pour les rivières et des zones côtières.

L’objectif du projet est de chercher à savoir le mécanisme à l’origine des processus d’érosion côtière à Hoi An; de trouver des solutions à la protection côtière d’une manière durable, sans causer des effets négatifs au paysage naturel; de construire une base scientifique solide pour le Programme de gestion intégrée des plages de Hoi An dans le futur. Nombreux scientifiques vietnamiens et internationales ont participé à ce projet. Du côté de l’Institut Polytechnique de Hochiminh ville et du Centre Asiatique de Recherche sur l’Eau (CARE), il y a la contribution de l’Assoc. Prof. Dr. Nguyen Thong avec plus de 30 ans d’expériences dans le domaine de la dynamique de calcul et estuaire morphologique (Département des ressources en eau – de la faculté Génie Civil), Assoc. Prof. Dr. Huynh Cong Hoai – expert du modèle numérique appliqué dans les travaux fluviomaritime (Département Mécanique des fluides – Faculté de Génie Civil), de Dr. Patrick Marchesiello – expert sur les modèles 3D sur la dynamique et l’érosion côtière. Dr. Patrick Marchesiello venant de Toulouse, France travaille actuellement au CARE et de Dr. Nguyen Nguyet Minh faisant son post-doc au CARE.

Le 25 mai dernier, un atelier sur les résultats du projet a eu lieu à Hoi An avec la participation de M. Dinh Van Thu, président du Comité Populaire de Quang Nam, M. Hoang Van Thang – Sous-ministre agriculture et développement rural, M. Bertrand Lortholary – Ambassadeur français au Vietnam, M. Bruno Angelet – Ambassadeur de la délégation de l’Union européenne au Vietnam avec de nombreux scientifiques vietnamiens et internationales et des représentants des ministères concernés.

L’équipe a pris la cause de l’érosion du nord de la côte de Hoi An comme le suit: (1) La baisse des sédiments de la source de la rivière (à cause des barrages hydroélectriques sur le réseau des rivières Vu Gia – Thu Bon, plus de la moitié de la quantité de sédiments a été piégé dans les réservoirs Dak Mi 4 et Song Tranh 2; et l’exploitation de sable sur la rivière Thu Bon), lorsque les sédiments de la rivière donnant ne sont pas assez pour compenser la quantité de sédiments transportés par les vagues et les courants, l’érosion augmentera (2) En raison de la construction des hôtels et des resorts trop près de la côte, des échanges inhérents entre les dunes sur la côte et le sable sous-marin se perdent au fur et à mesure – c’est les bandes de sable sous-marin sont des facteurs qui réduisent l’impact des vagues sur le rivage; (3) Le débit de Cua Dai a tendance de plus en plus dériver au sud. Cela fait d’une part conserver des sédiments dans les estuaires et d’autre part transporter des sédiments vers le sud, ce qui rend la région du Nord de plus en plus diminué des sédiments (cet écart de flux provoqués par la morphologie asymétrique de l’estuaire); (4) Les résultats de l’étude ont également montré que la probabilité d’une grande hauteur des vagues apparaissent plus fréquemment au cours des dernières années, en hiver (haute saison vagues) les ondes venant en perpendiculaire aux rivage ont provoqué une grave érosion; (5) Les travaux de construction de la station de défense font accroitre l’érosion dans les zones adjacentes.

Basé sur les causes trouvées, l’équipe a proposé diverses mesures de protection par le modèle numérique et a examiné l’efficacité de chaque mesure. Le dernier mesure choisi est de nourrir des plages en combinaison avec des digues sous-marin qui peut à la fois protéger la nature et diminuer nettement les vagues. Les plages à réserver se longuent de la portée Cua Đai jus qu’au resort Boutique Hoi An, avec 6.500 mètres de longueur combinée avec les digues sous-marins à 1,5 m de hauteur et à environ 200 m de la côte (qui peut varier en fonction de la profondeur de fond marin) pour garder la plage. Au pied du nord de la digue sous-marin, il y a une couche de filtre comprenant de pierre et de gravier pour protéger le talon de digues contre l’affouillement local au pied de la digue. En même temps, la création d’un flux de 200 mètres de largeur et de 8 mètres de profondeur le long de la rive gauche de la plage Cua Dai (près de Vinpearl Resort) qui favorise au transport des sédiments marins vers le nord de Hoi An.

No Comment

Comments are closed.

tim hieu http://bmbsteel.com.vn/vi/ket-cau-thep/ bmb http://chuatrisuimaoga.com/
hoc trung cap su pham mam non tphcm